lundi 18 septembre 2017

UN MUSÉE D’HISTOIRE POUR TOUS



Je me suis rendue dernièrement à Pointe-à-Callière, le musée d’archéologie et d’Histoire de Montréal pour visiter ses différentes expositions. Mon but principal était de voir l’expo « Amazonie. Le chamane et la pensée de la forêt » qui y est présentée jusqu’au 22 octobre prochain mais je me suis attardée également sur les expos permanentes. Je n’y avais pas mis les pieds depuis trop longtemps et j’ai redécouvert l’établissement qui a été réinventé de belle façon.

Vous ne connaissez pas ce musée? Et bien sachez que sa localisation à elle seule en fait un lieu particulier et quasi-magique où s’entremêlent mystères et sciences. Et surtout, le musée a su prendre le virage numérique et interactif pour le plus grand plaisir de tous. C’est assurément l’endroit idéal pour initier les petits à l’Histoire de Montréal mais aussi de tout le Québec!

La Place Royale où tout a commencé

Pour vous accueillir au musée


Petite histoire du musée

Intimement lié à la localisation de son site, le musée fut fondé en 1992 sur les lieux exacts de la fondation de l’ancienne Ville-Marie devenue, depuis, Montréal. Tout au long du parcours proposé, vous serez à même de voir les vestiges mis au jour par des années de fouilles archéologiques et magnifiquement mis en valeur. Puisque l’endroit fut le témoin de près de 1000 ans d’activité humaine, vous vous ferez raconter notre passé, de l’époque amérindienne jusqu’à nos jours.




Situé dans le Vieux-Montréal, c’est ici qu’eut lieu la messe de fondation de la ville en 1642 célébrée en présence, notamment, du sieur de Maisonneuve et de Jeanne-Mance, personnages marquants de nos livres d’Histoire que vous apprendrez à connaître lors de votre visite. C’est ici également qu’était construite la résidence du gouverneur de Montréal, Louis-Hector de Callière. L’endroit était alors installé aux confluents du fleuve, bien sûr, mais aussi de la petite rivière Saint-Pierre, aujourd’hui disparue mais dont des traces demeurent visibles entre les murs du musée.



Un petit conseil avant de débuter votre visite : montez jusqu’au belvédère du 3e étage où vous aurez droit à une superbe vue sur le quartier et la ville et serez alors à même de constater la place primordiale accordée au passé dans la construction de la ville. Un panorama exclusif où le contraste architectural entre la Ville-Marie de l’époque et le Montréal d’aujourd’hui est frappant.

Un musée situé au coeur de l'Histoire de la ville...

... entre son passé et son présent!


Les expos permanentes sur l’Histoire de la ville

La présence de l’Histoire est si forte au musée principalement parce qu’elle est vue et expliquée dans les entrailles des anciens bâtiments l’ayant si bien servie jadis. Les pavillons qui constituent le musée sont en effet installés de part et d’autres de l’ancienne place Royale au sein, notamment, de l’ancienne douane, de l’ancien fort de Ville-Marie ou dans les sous-sols de la place du marché de l’époque.

L'édifice de l'ancienne douane

L'entrée de la place du marché

La place du marché superbement racontée

S’approcher des vestiges de ces lieux sort de l’ordinaire. Surtout parce qu’on nous les présente sous un angle ludique, avec sons, images et jeux de lumières les mettant nettement en valeur et permettant de mieux imaginer la vie aux différentes époques de la ville. Toute la famille passera ainsi un moment vraiment intéressant au cœur du premier cimetière catholique, d’un ancien foyer amérindien ou de la reconstitution d’une auberge de la Nouvelle-France.



La grande paix de Montréal en images


Collecteur de mémoires


Avec la nouvelle exposition permanente du musée, on plonge directement dans un univers un peu mystérieux en traversant… l’ancien égout de la ville! Oui, oui, vous avez bien lu puisqu’il s’agit du premier égout collecteur d’Amérique du Nord, construit entre 1832 et 1838 et qui retrouve une deuxième vie dans un environnement lumineux créé spécialement pour le faire valoir. Un must de votre visite qui nous rappelle les impressionnants talents d’ingénierie de nos ancêtres.





Amazonie. Le chamane et la pensée de la forêt


En vedette jusqu’au 22 octobre (il vous reste donc encore tout un mois pour en profiter!), l’exposition Amazonie. Le chamane et la pensée de la forêt présente près de 500 objets traditionnels et historiques issus des collections du Musée d’ethnographie de Genève et des Musées royaux d’Art et d’Histoire de Bruxelles. Quand on entre dans la première salle, on est transporté immédiatement au cœur de la forêt amazonienne. L’expérience proposée ici est résolument immersive.

Entrez au coeur de la forêt amazonienne





En se donnant comme prétexte les mystères du chamanisme, on apprend aussi beaucoup sur le mode de vie des populations amazoniennes traditionnelles, leurs rites et leurs coutumes. Par le biais des archives et films d’époque ramenés par les grands explorateurs de ce territoire et par les nombreux artefacts exposés, on découvre en images ces sociétés ayant longtemps vécu cachées du monde. La section des costumes à elle seule vaut la visite par la flamboyance de ses couleurs et de ses formes de toutes sortes. Malgré tout, j’aurais tout de même aimé en voir bien plus, je l’avoue mais ce, sans déception aucune.


Costumes traditionnels... oui, oui, il s'agit bien de costumes comme vous le verrez sur les films d'archives ramenés par les explorateurs

Matériel de terrain de l'explorateur suisse Paul Lambert... On peut parlé d'un vrai back-packer ici!



Pour son histoire exceptionnelle et ses expositions toujours présentées de façon intéressante, je me suis rappelé par cette visite que le Musée Pointe-à-Callières demeure toujours mon musée préféré. N’hésitez pas à y entrer, il pourrait bien aussi le devenir pour vous et votre petite famille!


Un seul prix pour l’accès à toutes les expos
Adulte : $20
Étudiant : $10 / $13
Aîné : $18
Enfant (5-12 ans) : $8
Enfant (moins de 5 ans) : gratuit
Forfaits famille disponibles


350 Place Royale
Vieux-Montréal (Québec)
H2Y 3Y5

mardi 5 septembre 2017

RANDONNÉES D’AUTOMNE DANS LANAUDIÈRE




Ça fait partie des traditions familiales québécoises que l’on perpétue annuellement : la randonnée automnale en forêt pour admirer la flamboyance des couleurs de saison! On pense immédiatement aux Laurentides pour ce faire mais ma région, Lanaudière, n’a rien à envier à sa voisine dans ce domaine. La région est vraiment propice à ce magnifique phénomène naturel. Puisque les endroits offrant de fabuleux points de vue ne manquent pas, je vous en propose trois, du plus fréquenté au plus méconnu mais qui méritent tous la visite.




Le Mont Sourire à Saint-Donat


Mis en vedette par plusieurs blogueurs l’an dernier, le sentier du Mont Sourire à Saint-Donat est peut-être passablement fréquenté mais demeure idéal pour toute la famille. Pour se rendre au premier belvédère, vous n’aurez qu’un seul kilomètre à faire pour avoir une vue panoramique à couper le souffle sur le Lac Ouareau et le Mont La Réserve. Si vous êtes plus aventuriers, vous pourrez aussi poursuivre jusqu’au centre de ski du Mont-Garceau à près de 13 km plus loin.






Val Saint-Côme

Dès la fin septembre jusqu’à la mi-octobre, c’est le festival des couleurs à ce centre de ski de la municipalité de Saint-Côme qui ouvre alors sa remontée mécanique pour accueillir les familles. Il vous est aussi possible d’en faire une activité plus sportive en marchant jusqu’au sommet, une randonnée qui demeure facile pour tous. La vue que vous aurez sur les montagnes environnantes est tout simplement mémorable!






Sentiers du Lac en Cœur

Moins fréquentés que les grands pôles touristiques de la région, les sentiers du Lac en Cœur à Mandeville constitueront assurément une belle surprise pour votre famille. Un premier sentier en boucle, facilement accessible à tous, vous permettra d’atteindre un point de vue imprenable sur le lac et sa belle région. C’est ici que les familles du coin viennent admirer la beauté des paysages colorés de l’automne. Les plus sportifs pourront ajouter quelques kilomètres à leur balade en continuant sur le sentier des lacs, de catégorie intermédiaire. 





Lanaudière est assurément la région parfaite pour s’en mettre plein la vue à l’automne. Alors, vous opterez pour quelle randonnée cette année?

lundi 28 août 2017

MONTEBELLO GOURMAND




Montebello n’est peut-être qu’une petite municipalité de l’Outaouais de moins de 1000 habitants mais elle est absolument charmante. Elle a fort bien réussi son pari en misant sur l’industrie touristique pour mieux être reconnue partout comme en témoigne mes précédents articles à lire ici et ici! En plus, sa scène culinaire est réellement impressionnante : d’excellentes tables, des boutiques artisanales pour gourmets, de sympathiques lieux où étancher sa soif, les découvertes sont multiples.

Voici donc mes adresses gourmandes testées et approuvées!




497 rue Notre-Dame



En apparence, Délice champêtre n’est peut-être qu’un simple casse-croûte mais lorsqu’on y entre, on est épaté par le menu typique mettant en vedette des produits du terroir préparés par des artisans locaux. Burgers et sandwiches de pain artisanal, hot-dogs d’un saucissier local avec condiments maison, poutines aux frites parfaites et crèmerie artisanale y sont offerts. J’ai craqué pour la poutine Petite-Nation aux trois fromages (provenant de fromageries du coin, évidemment), une de mes meilleures à vie, rien de moins!





502 rue Notre-Dame



Située dans l’ancienne gare de Montebello, ChocoMotive est, comme son nom l’indique, une chocolaterie décadente mais aussi un économusée sur le thème du cacao. La boutique met en valeur le savoir-faire et les techniques des chocolatiers et propose un lieu d’interprétation de ce type d’entreprise agroalimentaire. Le chocolat au beurre d’érable et celui au Szechuan sont des délices absolus!






570 rue Notre-Dame



Installé dans un bâtiment plus que centenaire, le Bistro Montebello offre une cuisine bistro d’exception mettant l’accent sur les produits régionaux (dont plusieurs plats à base du fromage de la fromagerie Montebello ou de bières de brasseurs locaux). On y va surtout pour sa pizza au four à bois mais aussi pour ses poutines chics ou ses viandes recherchées. Les serveuses connaissent bien le menu et leurs recommandations sont excellentes. Nous nous sommes régalés de la soupe à l’oignon gratinée, des raviolis aux champignons et du canard confit. En été, la belle terrasse est des plus agréable!







687-A rue Notre-Dame



Récipiendaire de plusieurs distinctions, la Fromagerie Montebello est mon coup de cœur gourmand cette année! Leurs fromages, aux noms mettant à l’honneur l’histoire de la région, sont remarquables. Le « Tête à Papineau », semi-ferme et affiné 60 jours, est maintenant reconnu partout au pays. Le « Rébellion 1837 » est un fromage bleu au goût de crème et de champignons. Le petit dernier, « l’Adoray », sanglé de bois d’épicéa, a définitivement gagné le cœur de l’amateur de fromages que je suis! Le maître des lieux est véritablement un artiste du métier de fromager!






392 rue Notre-Dame



Oui, le Château Montebello propose d’autres excellentes tables en ses murs, soit le restaurant Aux Chantignoles et le Bistro La Seigneurie. Alors, pourquoi je vous propose ce sympa barbecue aux allures de casse-croûte qu’est Le Riverain? Tout simplement parce que nous avons été séduits par sa belle terrasse avec vue sur la rivière des Outaouais et son menu décontracté mais alléchant. Des burgers gourmands (voir celui en couverture!), de délicieux sandwichs (dont celui au homard, absolument parfait!) et une limonade maison délicieuse. L’endroit idéal où trainer par un bel après-midi d’été!







521 rue Notre-Dame


Comment terminer votre soirée à Montebello en bonne compagnie, dans un endroit sympathique? En prenant un verre au Bar Central du village, pardi! Fréquenté par la faune locale, nous y avons été accueillis à bras ouverts par les habitués des lieux. Mais surtout, vous pourrez y siroter l’une de leurs nombreuses sangrias au son du vieux piano trônant à l’entrée.



Merci à Tourisme Outaouais pour ses savoureuses recommandations!